Mode d’emploi des EGCL

DÉFINITION DE QUELQUES PRINCIPES COLLECTIFS ET DÉMOCRATIQUES DE PRÉPARATION ET D’ORGANISATION DES ÉTATS GÉNÉRAUX DU COMBAT LAIQUE (EGCL)

 

Le socle de ralliement aux États Généraux du Combat laïque est l’appel publié le 26 juin sur Marianne.net, que l’on retrouve sur la page d’accueil du site.

 

PRÉPARATION DES États Généraux
PAR DES ATELIERS DE DÉFENSE ET DE PROMOTION DE LA LAÏCITÉ

Les ÉGCL se préparent par des ateliers à thème en lien avec la laïcité, organisés par les associations signataires ou les signataires individuels. C’est-à-dire, un temps de regroupement de militants laïques, de personnes impliquées qui sont intéressées par le texte d’appel, ont envie de s’engager dans le combat laïque. Il s’agit surtout d’y mettre en débat des axes de réflexion, qui donnent lieu à l’énonciation d’objectifs d’actions, de revendications, en faveur de la laïcité, et de comment y parvenir.

PROPOSITION DE DÉROULEMENT DES ATELIERS

Après une courte introduction du thème choisi, un maximum de personnes doit pouvoir s’exprimer dans l’esprit participatif des ÉGCL. En fin d’atelier, il s’agit de faire la synthèse des idées principales exprimées, avec les objectifs retenus et moyens pour les atteindre, autant que possible.

– Un porte-parole doit être désigné pour en rapporter la teneur aux ÉGCL Les ateliers peuvent donner lieu à la proposition de délégués aux ÉGCL. Les délégués doivent formellement adhérer à l’appel, car c’est lui qui définit quelle laïcité de combat nous entendons défendre.

Les ÉGCL doivent être l’émanation du plus grand nombre possible de citoyens soutenant la laïcité, trouvant là un moyen d’expression et donc, de peser en faveur de sa défense et de sa promotion.

DÉROULEMENT DES EGCL

Les ÉGCL ne seront pas organisés sous la forme de tables rondes animés par des experts, ou personnalités, mais sous la forme des productions des ateliers.

La réflexion de chaque atelier y sera présentée sous forme de synthèse par leurs différents porte-parole, portant par exemple sur trois points : 1/ état de la question, 2/ propositions, 3/ mise en œuvre. Cette présentation ne devra pas excéder 5 minutes, ou plusieurs porte-parole d’ateliers pourront se regrouper sur un même thème pour intervenir ensemble sur un temps limité (3 ou 4 porte-parole sur 10 minutes) par souci d’efficacité, et pour laisser un maximum de place aux échanges. Les EGCL étant avant tout un espace de réflexion partagée. Les travaux des ateliers seront regroupés par grands axes d’idée et d’action.

Concrètement :

Le but des ÉGCL est la production d’une synthèse à partir du travail des ateliers et des échanges des délégués, avec une résolution commune et des objectifs adoptés en commun. Objectifs qui constitueront autant de buts à atteindre, avec propositions d’actions.

Les revendications qui ne seront pas retenues lors des ÉGCL, figureront dans le compte-rendu de leurs travaux en annexe, afin que rien ne soit perdu du travail d’élaboration menée par les uns ou les autres.

Les objectifs des ÉGCL pourront être mis en exergue de la campagne présidentielle pour peser auprès des candidats.

La proposition d’Un Livre blanc du « combat laïque » émanant du travail des ÉGCL sera rendu public.

Une dimension internationale marquera la tenue de l’événement, car certains signataires en sont porteurs et ainsi, en élargissant la portée dans une perspective universaliste.

Plusieurs ateliers sont d’ores et déjà programmés. Ils sont affichés sur le site progressivement à leur organisation à retrouver en cliquant sur l’onglet « Les ateliers ».